12 août 2005

Report Mucc (09/08/2005 à la loco)

Bon alors, mes impressions :

dscf00065J'ai été assé surpris, je m'attendais à un peu plus de monde, je suis arrivé 4 heures à l'avances devant la loco et il y avait au max une trentaine de personnes.
Je décide donc de massoir avec mon pote adrien de paris dans la file d'attente et de fixer la petite horloge en face de moi ^^
Heureusement on a eu le droit à un peu d'animation à l'exterrieur avec les gens du staff qui nous prenait en video et en photo. Enfin le meilleur, c'est l'arrivée de Yukke par la porte proncipale juste devant nos yeux qui commence a grimper sur la barriere XD (instant memorable).

dscf00092A 19 Heures nous pouvons enfin rentrer. L'interrieur de la loco a été réaménager rien que pour le concert mais la salle reste tout de même petite.
J'en profite pour acheter poster et T-Shirt. Je laisse tombé l'album d'homura Uta qui sortira en france le 10 octobre, ayant déja l'album Jap. Du coup j'ai du laissé tombé les dédicasses à la fin destinnée seulement a ceux qui ont pu l'acheter.
Je me place environ au 2eme rang à droite histoire de bien être en face de Miya (mon préféré).

img_43061il est 20 heure et le groupe rentre enfin en scene toujours pied nu avec la musique d'intro de Homura Uta.
A ce moment là j'ai commencé à sortir mon appareil à photo mais le vigile ma surpris et m'a fait tout éfaccer. Je décide ensuite de me mettre un peu à l'écart des premiers rang histoire de pas rentrer dans la zone pogo qui me saoulait trop.Dailleur ce qui ma fait maré c'est un petit jap genre de 12 ans qui samusait a pousser tous les gens histoire de foutre plus la merde XD. 5 Rang derriere j'ai alors une vue impeque et l'espace autour de moi me permet de bien bouger sans géner personne. Je décide alors de resortir l'appareil photo mais la le vigile me le confisque XD du coup j'ai laissé tombé. Mon regard est porté essentiellement sur Miya (le guitariste) et Tatsurô. Le groupe était vachement présent sur scène, le son impécable. Tatsurô a reussir a dire "BONJOUR" et "Vive la France" après j'ai rien compris. Un gros blanc c'est installé a un moment et ne trouvant plus ses mots il a dit "OK" du coup tout le monde c'est mis à Gueuler !
Pendant le concert un médiator et genre 3,4 baguettes du batteur ont volé.
Enfin bref un concert de folie !!!! Miya ma trop impressionné lorsque j'étais bien devant leurs mimic sont exelentes !!! J'aime trop !!! Bref j'en peu plus je veus un autre concert de MUCC !

img_43201

LA CONFERENCE DE PRESSE C'est dans le couloir de l'entrée de la Locomotive que se tient la conférence de presse de MUCC. Ils sont tous alignés devant un parterre de journalistes tous prêts à dégainer les questions. Voici un résumé de ce que l'on a pu apprendre.

Déjà, si nous avons des personnes à remercier de la venue en France de MUCC, c'est bien le label français Soundlicious qui a fait le premier pas pour démarcher le groupe au Japon et de faire d'un rêve, une réalité. Le quatuor jouait en Europe pour la première fois. Ils sont également très heureux de l'intérêt que leur porte la France pour eux. Bien entendu, leur carrière principale est pour le Japon mais ils sont prêts à s'investir ailleurs, si on les demande.

Quand on leur parle de leur style, ils parlent de Shock rock mais pour eux, les étiquettes ne veulent rien dire et c'est une pure invention marketing. Ils ont commencé par le visual mais ne le renie par pour autant même s'ils ont changé. Leur producteur les classe dans le shock rock alors pourquoi pas !? En tout cas, leur prochain album sera différent des précédents et le dernier maxi single n'est qu'un exemple des directions qu'ils prendront.
On leur demande aussi ce qu'ils pensent des fans européens qui, malgré la barrière de la langue, chantent leurs chansons. Tatsurou répond qu'il espère que les gens ne se trompent pas en chantant.

Ils ne sont arrivés en France que la veille du concert au soir mais ils ont déjà eu le temps de se promener et YUKKE nous raconte une anecdote, d'un air amusé : il se promenait près de la salle de concert quand un grand mec baraqué lui demande s'il veut entrer dans un sex shop !? Le pauvre lui a répondu qu'il n'avait pas du tout envie de tenter l'expérience. Pour Miya, voir l'Arc de Triomphe en sortant du métro l'a émerveillé. Plus simplement, Tatsurou a été surpris en allumant la télé de tomber sur un épisode de Full metal alchemist... Enfin, ils nous racontent qu'ils sont allés à la nuit tombante, se promener dans les environs et comme une carte postale grandeur nature, des musiciens gratouillaient leurs guitares sur les marches du Sacré Cœur. Ils se sont fait de jolis souvenirs à Paris mais il semble aussi que Miya ait découvert la "déspé" et qu'ils fassent tous un "régime" de kebabs. Satochi répétant plusieurs fois que ce qu'il a préféré ce sont les : SUSHI, SASHIMI, TENPURA (d'un resto du coin). Pour finir, Tatsurou déclare avoir écrit une chanson pendant son séjour et qu'elle sera sur le prochain album ! C'est bien Paris, n'est-ce pas ?!


INTERVIEW DE MUCC

La rencontre se tient dans la cours fleurie de l'hôtel où séjourne MUCC. Le groupe enchaîne les interviews mais ils semblent reposés et de bonne humeur.

Bonjour, nous travaillons pour JaME et nous sommes très contents de vous interviewer aujourd'hui.

(Ils répondent en cœur, bonjour en français)

Tout d'abord, nous aimerions savoir dans quel état d'esprit vous étiez avant de venir en Europe ?

Miya : Nous nous sommes simplement dit : Advienne que pourra !

Un petit bilan ?

Miya : Et bien, après ces trois concerts, je suis tombé amoureux de l'Europe.

Parlons du Wacken O.A. C'est la 1ère fois que vous vous produisez dans un festival européen de cette envergure, comment avez-vous appréhendé cela ?

Miya : Comme il y avait de grands groupes reconnus, ça nous a mis un peu la pression. On s'est dit qu'il fallait qu'on assure ! On a vraiment essayé de faire de notre mieux et nous avons réussi à atteindre notre but.

Ca vous motive pour revenir en Europe.

Miya : Oui, on a envie de revenir mais cette fois, on veut faire encore plus de concerts dans plus de pays, une "vraie" tournée en quelque sorte ! Mais même si on ne m'invite pas, je reviens ! (rires)

Au Japon, vous faites beaucoup de "live houses" mais des salles plus importantes comme le Budokan ne vous intéressent pas ?

Miya : On aime les deux. Les petites salles de concerts, c'est le côté "éclate" tandis que les grandes, c'est quelque chose de différent.

Au niveau de la préparation ?

Miya : En fait, c'est plus une question de visibilité. Il y a des émotions, des choses qu'on veut transmettre mais qui ne se voient pas forcément de la même manière en fonction de la taille de la salle. On s'arrange pour que dans une grande salle on puisse transmettre ce qu'on a envie, même aux gens qui sont au fond.

Qu'avez-vous fait ces deux derniers mois ?

Miya : Ces deux derniers mois… Au mois de juin, nous avons composé nos nouveaux morceaux et nous avons passé le mois de juillet en studio d'enregistrement.

Les enregistrements sont-ils terminés ?

Miya : Nous les avons interrompus pour venir en Europe mais nous les reprendrons en revenant.

Est-ce que vous pouvez nous parler un peu de ce nouvel album ?

Miya : (petite vérification auprès de leur manager assistant) Il sort en octobre et il sera très différent, ce sera encore une nouvelle facette de MUCC que vous allez découvrir.

Hier au concert, vous avez joué un nouveau titre, sera-t-il sur l'album ?

Miya : Oui, oui bien sûr !

Et quel est son titre ?

Tatsurou : Aaah, non je ne peux pas le dire car je n'y ai pas encore donné de titre ! (rires)

Quel est le processus de création des chansons ?

Tatsurou : On commence simplement par la musique et ensuite on écrit les paroles.

Certains de vos albums sortent en France (Homura Uta) et en Allemagne (Kuchiki no tou), peut-on espérer une sortie simultanée des futurs albums au Japon et en Europe ?

Miya : Si ça arrive, nous serons super contents.

Nous aussi !!! (éclat de rire général)

Tatsurou : Comment il faut faire pour que ça ce fasse ?

La traductrice lui répond que ce sont les labels qui en discutent.

Tatsurou : Ah ! Ce sont des discussions entre adultes ! (tout le monde rit encore)

Depuis le début de votre carrière, vous n'avez sorti qu'un seul DVD live, pensez-vous en éditer un nouveau prochainement ?

Miya : Le dernier DVD live commence à dater donc nous aimerions en sortir un qui soit plus d'actualité.

Certains groupes n'aiment pas les DVD lives et vous ?

Miya : Nous aimons ça.

Sur ce DVD, le concert n'est pas complet, comment avez-vous retenu les chansons finales ?

Miya (qui jette un œil sur YUKKE) : Il y a eu des "crashes" pendant le concert. Des problèmes avec la basse par exemple.

Ca ne m'a pas choqué en tout cas ! (Dixit Sxl qui était à ce fameux concert au NK bay hall).
(Le groupe est très surpris et semble content, voire amusé, de savoir qu'il y avait des fans étrangers ce soir-là)

Hier, vous avez mentionné à la conférence de presse, des noms de groupes occidentaux que aimaient bien mais quels sont-ils en au Japon.

Tatsurou : Buck-Tick
YUKKE : Anzen Chitai, c'est un vieux groupe.

Tatsurou, on vous a aperçu entre autre au last live de Fatima, était-ce bien vous ?

Tatsurou : A l'O-EAST ?

Oui, oui c'est bien là !

Tatsurou : Oui, c'était moi, je suis un ami du bassiste (Lay), on a fait un copy band cette année de Buck-Tick ensemble.

Si vous n'aviez pas été musiciens, que feriez-vous en ce moment ?

Tatsurou : Mendiant !!! (gros éclat de rire collectif)

Miya : Ingénieur du son

Yukke : Un fabriquant de natto... (il semble amusé par sa réponse et réfléchit un instant) Un "nattitien" (en anglais dans la réponse) en quelque sorte!? (rire collectif)
(Le natto est un plat japonais très difficile d'accès… il est composé de soja fermenté. C'est gluant avec une forte odeur… ndr.)

Satochi, qui a envie de dire une bêtise : Moi, je serais un athlète olympique ! Un lanceur de marteau (et il joint le geste à la parole, imitant le lancé de marteau).

Vous ne faisiez pas du hand ball au lycée ?

Satochi : Non, je faisais du basket. (puis il a envie de dire une autre bêtise) Et j'adore le surf aussi !!! (il joint de nouveau les gestes à la parole en faisant l'idiot) Je suis un professionnel !!! (éclats de rire).

Que ferez-vous dans 10 ans.

Ils répondent ensemble : Musiciens !

Ca fera donc environ 10 albums de plus !

Tatsurou : Oooh, non. Je préfère ne pas y penser tout de suite. (rires)

Question plus personnelle mais qui intéresse sûrement bon nombre de vos fans féminines, quel est votre type de filles ?

Tatsurou semble très embarrassé : Mmmmmh, c'est difficile comme question... (il réfléchit encore un peu puis on nous dit que ça fait partie des questions auxquelles ils n'ont pas le droit de répondre).

Alors, ils peuvent au moins nous dire ce qu'ils aiment manger ?

(Le groupe éclate de rire)

Tatsurou : La nourriture française est bien meilleure qu'en Allemagne.

Miya : La nourriture japonaise me manque alors c'est qu'elle doit être la meilleure.

YUKKE : J'adore les frites qui vont avec les kebabs (depuis qu'ils sont arrivés en France, ils ne mangent que des kebabs ndr).

Il y a des kebabs au Japon maintenant, depuis deux ou trois ans

YUKKE : Oui mais ils ne sont pas vraiment bons (les autres acquiescent)

Satochi se redresse et sort machinalement : SUSHI !! SASHIMI !! TEMPURA !! (il donne la même réponse que le jour précédent à la conférence de presse) J'adore les tempuras (crevettes ou légumes frits) mais j'ai du mal à digérer les matières grasses alors qu'ici, avec des légumes, ça passe.

Avez-vous un message pour vos fans et pour ceux qui n'ont pas pu venir ?

Tatsurou : La prochaine fois… Venez ! Quand doit-on venir pour que les gens viennent ?

N'importe quand, mais pas en juillet ni en août…

Miya : La prochaine fois qu'on reviendra et bien, venez vous éclater !

YUKKE : Désolés d'être venus pendant la période des vacances et la prochaine fois, on essayera de venir à un moment où tout le monde pourra se déplacer pour nous voir.

Satochi : J'ai hâte de revenir, je ne sais pas combien de personnes peuvent venir en plus mais si on peut jouer dans une salle un peu plus grande, on serait super contents. J'ai hâte d'avance.

Merci beaucoup et bonne fin de séjour en France !

Nous avons droit à un "Merci" en choeur, très bien prononcé !


Questions : Sxl et Tanja
Traductrice : Sae (Soundlicious)
Merci à MUCC, le staff japonais, Soundlicious, no sphere et au gentil gérant de l'hôtel !

(source : http://www.jmusiceuropa.com/fr/jamefiles/jamefiles.php?id=178)

Posté par Made in Japan à 19:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Report Mucc (09/08/2005 à la loco)

    waaaa

    ouaiiiiii c tro bien t'asmi t'es impression pour le concert de Mucc
    j'y croit pas Yukke est passé par la port principal devant vous nature...^^
    et le concert avais l'air d'être trop bien
    dommage que je n'y était pas mais bon c'est pas grave j'irais à celui de l'année prochaine^^

    Posté par hogaku, 19 août 2005 à 17:13 | | Répondre
Nouveau commentaire